• votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Un vieillard qui vivait seul, voulait semer ses patates au jardin. Mais, c'était un travail très pénible, car, il lui fallait retourner la terre. Paul, son fils unique qui habituellement l'aidait pour cette tâche était en prison. Le vieil homme écrit donc une lettre à son fils dans laquelle il y décrit sa situation difficile:

    Cher Paul,
    Je me sens très malheureux, parce qu'il me semble bien que cette année, je ne serai pas capable de planter mes patates au jardin. Je suis trop vieux pour pouvoir creuser et retourner la terre du carré de jardin. Si tu étais ici, tous mes problèmes seraient résolus. Je sais que tu creuserais et retournerais la terre du carré pour moi.
    Avec amour
    Papa

    Quelques jours plus tard, il reçut une lettre de son fils:

    Cher papa,
    Pour l'amour du ciel, papa, ne creuse pas dans le jardin, c'est là que j'ai enterré les CORPS.
    Affectueusement
    Paul

    À 5 heures, le matin suivant, une nuée d'agents de la police fédérale accompagnés de la gendarmerie, de la police locale et de la protection civile arrivèrent et se mirent à creuser tout le carré du jardin sans trouver aucun cadavre. Dépités, ils s'excusèrent auprès du vieillard et quittèrent les lieux.
    Le même jour, le vieil homme reçut une autre lettre de son fils:

    Cher Papa,
    Vas-y, maintenant, tu peux planter tes patates. C'était le mieux que je pouvais faire dans ces circonstances.
    Affectueusement
    Paul


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires