• neurone-2C'est un neurone qui, par accident, arrive dans un cerveau masculin événement très rare, mais cela arrive. Bref ! Ce pauvre neurone se retrouve tout seul dans une grande boîte vide et noire.

    • Hou, hou !, crie ce petit neurone.

     Misère, pauvre petit neurone, personne ne lui répond.

    •  Hou, hou ! crie encore le petit neurone et il n'entend que l'écho de sa voix.

    Alors, désespéré, notre pauvre et brave petit neurone masculin s'installe dans un coin et se met à pleurer. Soudain, un autre petit neurone arrive tout essoufflé dans le cerveau masculin et crie à notre petit neurone en pleurs :

    • Hé bé ! Qu'est ce que tu fous ? On est tous en bas...!

    votre commentaire
  • homme noirLors d'une visite en France, un ministre africain est assis à table à côté d'un français. Comme il est silencieux, le ministre français lui dit :

    • Miam miam bon ?
    • Miam miam bon, répond l'africain

    Un peu plus tard, toujours ce silence, le français dit :

    • Glou glou bon ?
    • Glou glou bon, répond l'africain

    Puis le ministre africain se lève va au pupitre et fait un fort beau discours. Il avait dû faire l'ENA et sciences po. Il retourne à sa place et dit :

    • Bla bla bon ?
    • ....

    ça avait coupé le sifflet au ministre français.


    votre commentaire
  • cure2Quatre mères de prêtres discutent des mérites de leurs fils :

    • Le mien, dit la première, est curé. Quand il entre quelque part, on lui dit :
      "Bonjour Excellence".
    • Mon fils, dit la deuxième, est évêque. Quand il entre dans une pièce, on lui dit 
      "Bonjour Monseigneur".
    • Hé ben mon fils, continue la suivante, est cardinal. Quand il arrive on lui dit :
      "Bonjour Eminence".

    La quatrième femme réfléchit un moment et finit pas dire :

    • Mon fils mesure 2 mètres et pèse 135 kilos. Quand il entre quelque part, les gens disent :
      "Oh, mon Dieu !"

    votre commentaire
  • Un curé dit à son ami rabbin :cure

    • J'ai un truc pour manger à l'oeil.
    • Super, tu fais comment ?
    • Je vais au restaurant assez tard, je commande une entrée, un plat, je prends mon temps pour le café, le cognac, un bon cigare et j'attends la fermeture. Comme je ne bouge pas, quand ils rangent toutes les tables et mettent les chaises dessus pour pouvoir fermer, le garçon vient pour me demander de payer. Je lui dis que j'ai déjà payé son collègue, qui est parti. Simple, non ?
    • Génial, fait le rabbin ; si on essayait demain ?
    • D'accord je réserve.

    Le soir suivant, ils vont au restaurant, commandent de nombreux plats. A la fin de la soirée, le garçon arrive et leur demande de payer. Le curé lui répond :

    • Mais c'est déjà fait, à votre collègue qui est parti.

    Le rabbin ajoute alors :

    • Et ça fait un moment qu'on attend la monnaie.


    votre commentaire
  • papiers ciseaux

    votre commentaire
  • reconcilier-dieu

    • L’homme: Dieu ?
    • Dieu : Oui ?
    • L’homme: Puis-je vous poser une question ?
    • Dieu : Bien sûr
    • L‘homme : Qu’est-ce qu’un million d’années pour vous ?
    • Dieu : Une seconde.
    • L’homme : Et un million de Dollars ?
    • Dieu : Un centime.
    • L’homme : Pouvez-vous me donner un centime ?
    • Dieu : Attends une seconde ...

    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Une femme interpelle Winston Churchill et lui dit :
    - Moi Monsieur, si j'étais votre femme, je mettrais du poison dans votre thé !
    Et lui de rétorquer :
    - Moi Madame, si j'étais votre mari, je le boirais !


    votre commentaire
  • Chuck Nourrice

    votre commentaire
  • La nouvelle institutrice a envie d'inculquer des notions de psychologie à ses élèves. Elbetty boop institutricele s'adresse à la classe en ces termes :

    • Que celui qui a l'impression d'être stupide par moment se lève!

    Après une bonne dizaine de secondes, Cédric se lève... de mauvaise grâce. L'institutrice étonnée lui demande:

    • Alors, comme ça Cédric, tu penses que de temps en temps tu peux être stupide ?
    • Non M'dame, mais ça me faisait de la peine de vous voir toute seule debout.

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires