• c est excitant

    votre commentaire
  • amoureux sous parapluie

    Deux amoureux commencent des préliminaires. Et puis, pour agrémenter les festivités, l'homme dit :

    • Viens chérie, on va dans la salle de bains !
    • D'accord.
    • Pour faire comme s'il pleuvait, on va ouvrir la douche
    • Ah oui, c'est le bruit de la pluie...
    • Pour simuler le vent, on va faire marcher le ventilateur...
    • Ah c'est intéressant, cet air qui nous caresse...
    • Et maintenant pour croire qu'il y a l'orage tu vas, avec ton pied, faire monter et descendre le couvercle des toilettes.
    • Ah tu crois ?
    • Oui, ça fera le tonnerre !
    • Mais chéri, on va quand même faire l'amour ?
    • T'es pas folle avec un temps pareil !!!

    votre commentaire
  • la police belge ...

    votre commentaire
  • confiture-groseille-1200

    C'est une scène vécue par un lecteur du Nouvel Obs. Il la raconte au courrier des lecteurs,

    Une vieille dame est à la caisse d'une grande surface où la caissière est occupée à pointer ses achats.

    Derrière elle, un "sale gamin" de 9 ou 10 ans pousse le chariot de sa mère dans les pieds de la vieille dame, une fois, deux fois, trois fois... La vieille dame se retourne et demande au gamin d'arrêter. Le gosse continue volontairement, une fois, deux fois, trois fois. La vieille dame s'en prend alors à la mère:

    • Vous ne pouvez pas lui demander d'arrêter, 
    • Madame, s'il vous plaît? Votre fils me fait très mal!
    • Non! dit la mère, ma méthode d'éducation consiste à le laisser faire tout ce qu'il veut, sans interdit,pour qu'il prenne conscience tout seul du tort qu'il fait aux autres. C'est plus efficace!

    Derrière la mère et son fils, un jeune homme de dix-neuf ans attend son tour avec quelques courses à la main, dont un pot de confiture de groseilles. Il dévisse calmement le pot de confiture et le déverse sur la tête de la mère du sale gosse. La mère se retourne furieuse! Lejeune homme la regarde en riant:

    • Voilà, dit-il, moi, j'ai été élevé comme votre fils, je me comporte donc comme je veux !

    La vieille dame, à l'avant, se retourne et dit à la caissière :

    • Le pot de confiture ... c'est pour moi !

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires