• Je voudrais faire un slam
    pour ces millions de femmes
    pour qui le plus grand drame
    c'est de prendre 500 grammes.
    7h ; sur la balance,
    j'observe la balance,
    ça y est j'ai regrossi
    la journée est pourrie.
    Je suis d'une humeur de chien,
    j'aboie sur mon conjoint.
    Sachet protéiné
    qui donne envie de gerber.
    Je veux vaincre cette graisse
    qui squatte dans mes fesses.
    Pour me remonter le moral,
    je me saoule à l'eau minérale :
    1L, 2L, 5L !
    Je vais bientôt sombrer
    dans un coma...
    hydraulique.
    4h, la boulangerie,
    le goûter des enfants,
    l'odeur des croissants
    m'agacent prodigieusement.
    22h ; dîner chez des amis,
    gâteau au chocolat
    je dis "Non non merci"
    et j'en reprends 3 fois...
    Je voudrais faire un slam
    pour ces millions de femmes
    accro au canderel,
    droguées à l'aspartame.
    Y en a qui croit en Dieu
    Au seigneur éternel ;
    elles croient dur comme fer
    à ce qu'elles ont lu dans "Elle".
    Mourir pour des idées
    c'est tellement démodé :
    rentrer dans son maillot,
    ça, c'est vraiment le pied.
    Avant, il fallait résister
    aux allemands
    maintenant il faut résister..
    aux féculents.
    On combat les bourrelets,
    on vainc la cellulite
    les combats d'aujourd'hui
    sont un peu pathétiques.
    Se plier à la norme
    pour pas être rejetée,
    physiquement correcte
    pour être, enfin, aimée..
    Je voudrais faire un slam
    pour ces occidentales
    qui sans penser à mal
    se pourrissent le moral
    à vouloir ressembler
    au modèle squellétique
    des magasines fashion
    déesses anorexiques.
    Ailleurs sur la planète
    on voudrait juste bouffer
    même si c'est un peu gras
    même si c'est trop sucré.
    Y en a qui en ont trop
    et d'autres pas assez
    y en a qui font envie
    et d'autres seulement pitié.
    Ce culte de l'apparence
    et du chacun pour soi
    ce rêve du corps parfait
    qu'on attendra jamais
    devient de la démence
    et frise l'indécence.
    C'est mon avis a moi,
    vite donnez moi
    du gâteau au chocolat...

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique